Les grands défis orthophonie : l’entraînement grandeur nature !

Mercredi 25 janvier, l’IRSS organisait ses traditionnels Grands défis, une journée d’entraînement pour les étudiants en prépa orthophonie de l’IRSS, comme pour certains candidats extérieurs venus s’évaluer.

Ils l’ont fait ! Plus de 220 étudiants ont planché une journée durant sur 3 épreuves de concours blanc en orthophonie dans les locaux de l’IRSS. Une journée stimulante pour les candidats, et particulièrement formatrice à quelques jours des épreuves réelles.

Le menu de la journée était copieux mais parfaitement digeste pour nos élèves bien entraînés. Le matin : un sujet type « Paris » à réaliser en 1h30 suivi d’un sujet type « Lyon » à boucler en 1h15. Après déjeuner, les étudiants finissaient leur parcours par une épreuve type « Caen » d’1h45.

Une journée importante pour finaliser l’entraînement

 Les Grands défis viennent clore un cycle de 17 concours blancs classants commencé dès la fin août. A quelques jours d’un enchaînement de concours bien réels ceux-là, les Grands défis fournissent aux élèves des informations utiles pour leur entraînement.

  • Les étudiants peuvent peaufiner leur préparation, travailler les derniers réglages, caler les détails de leurs méthodes déjà largement éprouvées durant l’année.
  • Certains concours s’organisent sur une journée complète (on pense aux épreuves de Tours) et il est très utile de s’entraîner « grandeur nature » pour éprouver sa capacité à « tenir » sur la longueur. Les Grands défis visent aussi cet objectif spécifique.
  • Les sujets des Grands défis sont élaborés, jusque dans le détail de leur présentation, sur le modèle des concours : ils permettent donc de se tester  en condition quasi réelle. Un atout pour se rassurer en vue du « jour j ».

Des résultats pleins d’enseignement

Bien entendu les Grands défis sont classants : mais là n’est pas l’essentiel. Ils visent surtout à lever les dernières difficultés qui se font encore jour chez certains élèves. Ainsi les plus experts peuvent-ils conforter leur niveau sans jamais baisser la garde et les plus faibles se relancer en pointant ici et là certaines erreurs résiduelles pour mieux les rectifier. Les corrigés détaillés des épreuves permettent aux élèves de reprendre les fautes pour les retravailler, à quelques jours de l’heure fatidique des « vraies » épreuves.

Les étudiants de l’IRSS ont terminé leur programme depuis fin novembre et ils s’entrainent sur les annales de concours depuis le début de l’année : ils sont prêts  et la journée des Grands défis visait à les conforter sur leur niveau. Mission accomplie ! Nous leur souhaitons bon courage !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire S'inscrire