Taux de réussite en prépa orthophonie IRSS : encore en hausse en 2018 !

Interview d’Olivier PERCHE, responsable pédagogique IRSS.

  • Bonjour M. Perche. Pouvez-vous nous donner, comme vous le faite chaque année, les résultats de vos étudiants pour les concours orthophonie 2018 ?

Sur 231 étudiants inscrits en prépa à IRSS, nous sommes dorénavant certains que 119 d’entre eux ont obtenu au moins un concours, soit 51,5 % de réussite. Nous avions estimé l’an passé que la barre des 50% constituait un objectif réaliste : nos espérances sont dépassées ! Nous avons l’ambition de monter encore plus haut en 2019…

  • Ces résultats sont conformes à vos attentes…

Nous faisons mieux chaque année parce que nous visons toujours le meilleur pour chacun de nos élèves.  51,5% d’une promotion, c’est énorme pour un concours aussi difficile ! IRSS représente à peu près 15% des étudiants inscrits en première année d’orthophonie en France : quelle prépa peut afficher un tel bilan ? Je tiens à signaler que nos trois sites (Nantes, Rennes ou Tours) affichent des résultats sensiblement identiques : cela prouve, s’il en était besoin, que nos équipes sont également compétentes et impliquées dans tous nos établissements.

  • Vos étudiants ont-ils tendance à mieux réussir dans certaines villes que dans d’autres ?

Non, pas vraiment. Ils réussissent là où ils se présentent ! Il est vrai que nos concours de « proximité » sont particulièrement prisés : 18 de nos étudiants ont choisi Nantes, 17 sont à Tours, 12 à Caen, 8 à Brest… Nous attendons d’ailleurs le concours de Rennes (un UFR d’orthophonie qui doit ouvrir en 2019) avec impatience : je ne doute pas que nos étudiants auront à cœur d’y décrocher les premières places. Ce qui ne les empêche pas de briller dans les autres villes : 10  sont en première année à l’UFR d’orthophonie de Paris, 8 à Bordeaux, 8 à Lille, 8 à Lyon, 6 à Amiens, 5 à Bordeaux, 4 à Clermont-Ferrand, 4 à Rouen… Nos anciens forment une importante cohorte dans chaque université : ils constituent un relai fondamental pour informer et soutenir (via le « marrainage ») les nouvelles promos engagées dans la prépa IRSS.

  • Vos taux de réussite sont-ils vérifiables ? On trouve tellement de chiffres fantaisistes…

La prépa IRSS peut se targuer de présenter des taux parfaitement fiables. La liste des étudiants reçus en école est d’ailleurs consultable sous ce lien (voir liste ici). Nous savons que les chiffres sont malléables et certaines prépas, peu scrupuleuses, les infléchissent pour enjoliver (voire transformer) une réalité peu présentable aux futurs candidats ou à leurs familles. On connaît les ficelles : afficher les taux d’admissibilité comme des taux d’admission, présenter les « pré-admissibilités » (de Besançon ou de Bordeaux) comme des réussites pleines aux écrits, comptabiliser dans les reçus les étudiants tirés au sort en Belgique, regrouper toutes les préparations pour noyer les résultats orthophonie… Bref, les manœuvres visant à embrouiller les candidats et leurs familles ne manquent pas : elles n’honorent guère ceux qui s’y fourvoient.

Nous invitons toutes les écoles préparatoires à proposer une liste du même type que la nôtre, ce qui constituerait, pour les lycéens en pleine recherche d’orientation, un gage de transparence et d’honnêteté. Les étudiants soucieux de bien choisir leur future prépa pourront légitimement en faire la demande aux établissements qu’ils sollicitent. 

  • Comment expliquez-vous cette réussite, qui ne se dément pas depuis de très nombreuses années ?

La prépa IRSS affiche chaque année, avec constance, une réussite qu’aucun établissement ne peut égaler, surtout avec le même nombre d’élèves. Il ne saurait être question de hasard ou de chance en la matière : le talent de nos étudiants peut se révéler parce que les équipes enseignantes, dynamiques et spécialisées, travaillent en collaboration pour optimiser et parfaire chaque détail de la préparation. Notre école s’appuie sur un modèle, une  méthode articulée autour de 3 axes :

–              D’un point de vue pédagogique, les sites de la prépa IRSS  Rennes, Nantes et Tours  suivent une même progression, ponctuée chaque semaine par des concours blancs classants. Les cours sont en parfaite adéquation avec la réalité des concours et toutes les annales de toutes les écoles sont travaillées avec pertinence et exhaustivité.

–              D’un point de vue méthodologique, les étudiants bénéficient de techniques innovantes (issues du développement personnel ou de la Gestion mentale) pour « apprendre à apprendre », optimiser leurs apprentissages.

–              D’un point de vue psychologique, IRSS associe un encadrement rigoureux et « serré » avec une exigence de bien-être et de « bien vivre » fondée sur la bienveillance, la confiance (via la gestion du stress par exemple), le travail de groupe, l’encouragement, la motivation (interventions d’anciens élèves et de professionnels), le bien-être en classe (classes individualisées et « décorées ») et la facilitation (organisation des logements et des cars).

Enseignants, personnels administratifs ou membres de la direction de la prépa IRSS visent tous le même objectif de réussite pour leurs élèves. Chaque année, des innovations pédagogiques ou méthodologiques sont mises en place pour y parvenir : Grands défis, concours classants hebdomadaires, Gestion mentale, Gestion du Stress, « Ortholab » où s’épanouit leur créativité… Les étudiants inscrits à IRSS y découvrent beaucoup plus qu’une prépa : un lieu de vie, de rencontre, d’enrichissement culturel et d’épanouissement personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire S'inscrire