Les étudiants de la classe orthophonie-redoublant participent à un concours de flyers

Les sites IRSS de Rennes et de Nantes accueillent une classe « orthophoniste-redoublant ». Cette formule est réservée aux étudiants qui possèdent déjà les bases du programme de formation. Par conséquent,  le volume d’heures de cours est allégé et, en parallèle de leur formation à l’IRSS, les étudiants réalisent des stages et font du bénévolat.

En septembre, les étudiants d’IRSS Rennes inscrits dans cette classe ont également pu participer, par petits groupes, à un concours faisant appel à leur créativité et à leurs connaissances concernant les missions de l’orthophoniste.

Retour sur ce temps fort qui a marqué l’automne.

IRSS Rennes partenaire de l’association d’orthophonistes A Propos pour l’élaboration de leur nouveau flyer

IRSS Rennes a été contacté par l’association A Propos, une association d’orthophonistes qui s’investissent pour faire de la prévention auprès de tout public concernant l’ensemble des pathologies de la communication. Cette association souhaitait créer un nouveau flyer pour communiquer sur ses missions auprès de tous les orthophonistes de Bretagne et elle a proposé aux étudiants d’IRSS Rennes de lui faire des propositions de visuels et de messages pouvant correspondre à ses besoins.

Dans un premier temps, les étudiants ont bénéficié d’une intervention d’une heure et demie, faite par une orthophoniste membre de l’association A propos. À travers des exemples de situations concrètes, elle leur a transmis de nombreuses informations sur la prévention en orthophonie.

À l’issue de cette présentation, les consignes pour la réalisation du flyer ont été détaillées et un créneau hebdomadaire a été inscrit à l’emploi du temps afin que les étudiants, encadrés par leur coordinatrice pédagogique, puissent élaborer leur proposition.

Un défi à relever source d’apprentissages et de stimulation

Réaliser ce flyer a été, pour nos étudiants, l’occasion de travailler plusieurs compétences utiles pour leur projet professionnel et leur admission en formation d’orthophoniste.  

  • Travailler en équipe

Pour réaliser ce flyer, six groupes se sont formés et ont appris à collaborer.

Qu’il choisisse de travailler dans une institution, à l’hôpital ou en libéral, l’orthophoniste n’est jamais seul. Le travail en équipe ou avec des partenaires tels l’école sera toujours essentiel pour que le patient progresse. Par conséquent, plusieurs universités organisent des épreuves de groupe lors des épreuves d’admission durant lesquelles les capacités à prendre la parole face au groupe, à argumenter son point de vue, à écouter celui des autres, à faire des propositions et des concessions… sont évaluées.

  • Développer sa créativité

L’orthophoniste peut utiliser du matériel de rééducation pré-existant, il doit également souvent en créer lui-même. En effet, puisque son travail porte sur le langage, la voix et la parole du patient, il est impératif qu’il prenne en compte le patient dans son histoire, qu’il s’intéresse à sa culture et à ses goûts afin de donner envie au patient de communiquer. Imaginer, inventer, créer, dessiner sont des qualités à cultiver quand on veut devenir orthophoniste et certaines épreuves de sélection à l’entrée en formation les valorisent.

  • Communiquer efficacement

Le flyer est un outil de communication dont le texte doit être succinct afin de donner envie au lecteur de le parcourir. Les étudiants ont donc pu se questionner pour savoir comment faire passer efficacement le message. Ces aptitudes seront particulièrement importantes lors des entretiens qu’ils devront réussir pour débuter leur formation d’orthophoniste et elles sont travaillées chaque semaine lors des cours de préparation aux épreuves orales dispensé à l’IRSS.

Après délibération, un projet est retenu

Les orthophonistes de l’association A Propos ont reçu six propositions début novembre et ont souligné la qualité du travail réalisé. Quelques semaines plus tard, après délibération, un flyer s’est démarqué. Voici le verso de la proposition retenue.  

Il reste quelques ajustements à réaliser pour que le flyer soit parfaitement en adéquation avec les attentes de l’association. Il sera ensuite distribué aux orthophonistes bretons.

Le groupe victorieux assiste à des actions de prévention

Léa, Chloé, Alicia et Lucie sont les quatre étudiantes à l’origine de ce flyer. Elles ont été ravies d’apprendre que leur projet était retenu et d’obtenir la récompense annoncée : participer à une action de prévention.

Quelques jours après les résultats, Chloé et Alicia ont été les premières à accompagner une orthophoniste lorsque celle-ci s’est rendue à St Malo pour une matinée d’intervention auprès de bénévoles sur l’intérêt de la lecture à haute voix. Elles nous racontent :

« Nous avons apprécié de découvrir les bienfaits de la lecture à voix haute, au-delà du simple plaisir. En effet, nous avons compris que le livre permet à l’enfant de découvrir le monde par les sens (livres audio, tactile…), de développe son imaginaire mais aussi sa logique. Ce dernier bienfait nous a étonnées !

L’enfant se fait ses propres idées et arguments. Il peut aussi réaliser des déductions, si l’histoire dit « elle est rentrée mouillée après sa promenade ». L’enfant va déduire qu’il pleuvait.

Cette intervention intitulée « le livre c’est bon pour les enfants » a également permis de répondre aux nombreuses questions de la quinzaine de lecteurs bénévoles intervenant dans les écoles qui étaient présents. Par exemple, un participant voulait savoir s’il vaut mieux répondre aux questions portant sur le vocabulaire de l’histoire durant la lecture ou plutôt à la fin. L’orthophoniste lui a recommandé d’interrompre la lecture uniquement pour la définition d’un mot indispensable à la compréhension et de ne pas le faire si le mot est déductible ou peu important afin de ne pas casser le rythme du récit et de solliciter les capacités de déduction de l’enfant.

Ainsi, nous avons beaucoup apprécié de pourvoir assister à cet échange car l’orthophoniste l’a rendu interactif par des activités concrètes et elle a su valoriser les bénévoles pour leur mission intergénérationnelle. Cette expérience est donc très enrichissante pour notre projet professionnel et notre réflexion sur les missions de l’orthophoniste. »

Voilà de belles expériences à présenter aux jurys lors des entretiens d’admissibilité auxquels, l’’an dernier, plus de 88% des étudiants de la prépa orthophonie-redoublant d’IRSS Rennes ont été admissibles.

Depuis la fin du concours de flyer, l’investissement des étudiantes ne faiblit pas ! L’ensemble de la classe s’est engagé dans diverses actions concrètes ayant pour but de promouvoir l’orthophonie et de faciliter la vie quotidienne des patients.

On vous en dit plus dans quelques semaines…

 

Pour en savoir plus

La prépa Orthophoniste redoublant

La prépa Orthophoniste 

Les prépas paramédicales d’IRSS 

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux : FacebookInstagramTwitter et Linkedin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire S'inscrire