Pourquoi faire une classe passerelle sanitaire et sociale à IRSS ?

irss-classe-passerelle-sanitaire-social

À cette époque de l’année, la plateforme d’orientation post-bac Parcoursup vous demande de saisir vos vœux avant le 14 mars, les salons spécialisés dans l’orientation se multiplient, les établissements supérieurs proposent des portes ouvertes… le stress de trouver la bonne orientation grimpe chez de nombreux lycéens de terminale qui ne se sentent pas forcément capables de choisir immédiatement LE métier qu’ils ont envie d’exercer.

Sont-ils alors dans une impasse ? Non, il existe un autre choix.

 Qu’est-ce que la Classe Passerelle Sanitaire et Sociale ?

La Classe Passerelle sanitaire et sociale s’adresse à toute personne titulaire du bac ou non  qui n’a pas encore trouvé le métier qui répondrait le mieux à ses attentes mais qui a identifié son envie d’exercer un métier permettant d’améliorer le quotidien des individus et d’accompagner des personnes en situation de fragilité que celle-ci soit liée à la maladie, au handicap ou à des difficultés sociales ou personnelles.

S’orienter dans le secteur sanitaire et social, une tâche complexe

Le secteur sanitaire et social comprend une longue liste de métiers. Certains sont méconnus (orthoprothésiste, technicien d’analyses biomédicales, médiateur social, conseiller conjugal, animateur socio-culturel…), d’autres ont des similitudes fortes ce qui rend l’orientation délicate. Un accompagnement par des formateurs qualifiés permet d’obtenir des clefs de déchiffrage afin de ne pas faire un choix précipité qui pourrait amener l’étudiant à ne pas aller au bout de ses études.

Ainsi, la Classe Passerelle permet de :

  • Construire un projet professionnel solide s’appuyant sur une connaissance précise des filières et des métiers.
  • Confronter ses idées de métier à la réalité du terrain lors des trois périodes de stages.
  • Améliorer ses aptitudes scolaires.

Que fait-on en Classe Passerelle sanitaire et sociale ?

Les étudiants sont accompagnés durant huit mois dans une formation qui alterne temps en salle de classe et expériences diversifiées puisque l’étudiant qui rejoint la classes passerelle s’engage à réaliser quatre heures de bénévolat hebdomadaire ou à travailler dans le secteur de l’aide à la personne afin de prendre des responsabilités auprès du public de son choix.

Au sein d’IRSS, 22h de formation hebdomadaire permettent avant tout, de construire son projet professionnel. L’étudiant fera un travail d’introspection pour se connaître, comprendre les valeurs fondamentales et les motivations qui font sens pour lui, identifier ses forces et ses faiblesses pour exercer un métier de l’aide à autrui. Il prendra également le temps de se renseigner et de réfléchir à ses attentes en matière de formation : durée, taille de la promo, mobilité géographique, différences entre BTS, IUT et diplôme d’état, formation accessibles sur concours ou sur dossier…

Fort de ces constats, il sera alors accompagné pour accroître ses connaissances concernant divers métiers en lien avec ses attentes et construire un parcours de stage l’aidant à approfondir sa réflexion. Quand il sera certain de son choix professionnel, il sera guidé dans son inscription sur Parcoursup et/ou la constitution de ses dossiers de candidature.

Cinq heures de formation seront dédiés à l’ensemble de ces aspects.

En parallèle, d’autres contenus viseront à :

  • s’initier aux sciences humaines pour confirmer l’intérêt pour cette discipline (4h) et à des outils de médiation et de rencontre de l’autre tels le français signé, la communication non-violente… (1h)
  • améliorer les compétences rédactionnelles et méthodologiques (4h)
  • accroitre le niveau en anglais afin de favoriser les échanges avec tout public (2h)
  • travailler l’aisance relationnelle et la prise de parole en public qui sont des compétences indissociables des métiers de l’aide à la personne (2h)

Quels sont les choix pédagogiques d’IRSS ?

Les apprentissages seront concrets et des liens permanents seront faits avec le travail sanitaire et social. La formation s’appuiera sur une pédagogie active mettant l’apprenant en position d’être acteur. Des dossiers seront réalisés, des enquêtes et des interviews de professionnels seront demandées. L’étudiant participera également, au sein d’un groupe, à l’élaboration d’un projet citoyen qui lui permettra d’une part de découvrir et de comprendre la méthodologie du projet (2h par semaine) et d’autre part de s’engager pour une cause qui lui tient à cœur afin de commencer à se mobiliser pour améliorer la situation de ses concitoyens.

Enfin, des évaluations seront organisées chaque semaine pour s’assurer de l’implication de chacun.  

Si vous souhaitez plus d’informations sur la Classe Passerelle sanitaire et sociale, n’hésitez pas à nous contacter !

Pour en savoir plus 

La Classe Passerelle Sanitaire et Sociale 

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux : FacebookInstagramTwitter et Linkedin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire S'inscrire