Présentation de la Préqualification Professionnelle aux métiers du sport option Activités de la Forme par nos élèves

Vous souhaitez tout savoir sur la Préqualification Professionnelle aux Métiers du Sport option Activités de la Forme d’IRSS ? Gwenc’hlan, François et Hugo témoignent de leur année à IRSS.

 

  • Présentez-vous …

Gwenc’hlan : Je m’appelle Gwenc’hlan, j’ai 21 ans.
J’ai effectué une licence à l’UFR STAPS de Nantes.

François : Je m’appelle François.
Avant IRSS, j’étais parti sur un bac STMG en entreprise.

Hugo : Je m’appelle Hugo.
Et avant IRSS, j’ai fait une année ou j’ai travaillé pour me payer ma formation.

  • Pourquoi avez-vous choisi de faire une préqualification à IRSS ?

Gwenc’hlan : Je pensais que j’avais pas les bases physiquement parce que c’est un concours qui demande quand même des qualités physiques et cela me permettait de revoir aussi des bases en physiologie et biomécanique.

François : J’ai choisi de faire une préqualification dans l’optique de voir ce que je valais, si j’étais vraiment fait pour ce métier.

Hugo : Je me sentais pas prêt ni trop physiquement ni en théorique.

  • Quelle est votre charge de travail ?

Gwenc’hlan : On a pas mal d’oraux pour nous préparer à être devant un public, beaucoup de sport, il faut savoir aussi gérer ça et ne pas faire trop d’abus pour éviter de se blesser.

François : On a beaucoup de responsabilités au niveau des dossiers à faire. Que se soit pour des chorés, que se soit pour des oraux, ou même pour les exams blancs, il faut vraiment les préparer.

Hugo : Je suis plutôt surpris de la quantité de sport qu’on a à faire. Enfin, c’était ça en début d’année. Et puis, au fur et à mesure, vraiment le corps s’adapte et on ressent vraiment qu’on a besoin de faire tout ce sport.

  • Comment se passe la préparation aux tests ?

Gwenc’hlan : On passe toute une 1ère partie d’année qui est commune à tout le monde. On va devoir participer à des sports collectifs, de la condition physique où on fait de la course, à du renforcement musculaire, du stretching, du step. Et à partir du mois de décembre, on doit faire un choix de préqualification. Du coup, après, on va être plus spécifiques.

Hugo : Ça va être très porté sur l’Activité de la Forme. Pour moi ça va être bi-option donc cours collectifs et musculation. Donc je vais avoir un test de musculation, un test d’haltérophilie, un test de course, un test de suivi de cours co, de stretching et de renforcement musculaire

  • Que vous a apporté cette prépa ?

François : Voir vraiment ce qui nous attend l’année prochaine, dans quelle situation on est, que se soit physique ou théorique. Si on a vraiment à bosser dans cette matière, si on a vraiment à bosser sur cet exercice.

Hugo : Le plaisir de souffrir dans le sport. C’est… un peu bizarre, mais c’est important pour tout futur coach parce qu’on va avoir mal, c’est comme ça et il faut savoir sourire en ayant mal, ne pas le montrer.

Gwenc’hlan : On a beaucoup de stages, on a 3 périodes de stages de 2 semaines. Ce qui nous permet d’être dans une vraie situation d’éducateur sportif. On est vraiment dans une formation professionnalisante et c’est ça qui est vraiment intéressant.

  • Comment se passe la relation élèves/professeurs ?

François : On est vraiment un groupe, on va pousser les autres.

Gwenc’hlan : C’est vraiment plutôt amical, on s’entend tous bien. Après, avec les professeurs pareil, on est vraiment sur une relation plus de formateurs que professeurs, on peut vraiment dialoguer avec eux, si on a des questions, ils sont là en dehors. Ils sont vraiment là pour nous accompagner dans notre formation. Donc ça change de la fac ou même du lycée pour ceux qui sortent du lycée.

  • Un conseil pour les futurs étudiants ?

François : Être prêt physiquement, ne pas prendre ça à la légère, beaucoup travailler chez soi aussi au niveau théorique.

Gwenc’hlan : Déjà de s’entraîner à parler devant un public, être préparé physiquement, faire attention à ce qu’ils mangent, prendre des habitudes, beaucoup s’étirer et prendre de la souplesse.

Hugo : Il faut être passionné et s’accrocher !

Merci à Gwenc’hlan, François et Hugo, étudiants en Préqualification Professionnelle aux Métiers du Sport pour leur participation.

Pour en savoir plus

La préqualification professionnelle aux métiers du sport 

Les formations sports à IRSS

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux : FacebookInstagramTwitter et Linkedin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire S'inscrire