Présentation de la Prépa PACES par nos élèves 2018/2019 d’IRSS

Vous souhaitez tout savoir sur la Prépa PACES ?
Lou-Anne et Romain témoignent de leur année en prépa PACES à IRSS.

  • Quel a été votre parcours avant d’intégrer IRSS ?

Lou-Anne : J’ai fait un bac S dans un lycée public avec en spécialité mathématiques.

Romain : J’étais dans un lycée privé à Vannes où j’ai fait une filière S.

  • Depuis quand souhaitez-vous devenir Médecin ?

Lou-Anne : Quand mon frère est allé en médecine, il a 5 ans de plus que moi, j’ai commencé à regarder ses cours et j’ai trouvé ça très intéressant et au final je ne voulais faire plus que ça à partir du lycée.

Romain : Je dirais avant mes 10 ans. Je me suis toujours intéressé au corps humain et aux sciences.

Lou-Anne : Alors, au début je voulais simplement faire le stage de pré-rentrée pour me mettre dans le bain avant la rentrée et savoir un peu à quoi m’attendre. Et puis, je me suis dis que faire une prépa uniquement en « doublant » c’était un petit peu bête et gâcher sa première chance. Et effectivement, parce que j’ai fait une prépa mon année de « primant » et j’ai eu ma PACES en une seule année.

Romain : Pour un large choix de QCM, un accompagnement par les tuteurs, les parrains, une structure qui vous encadre et qui fait vraiment la différence car quand vous sortez du lycée qui est très encadré, vous êtes lâché dans le grand bain de la fac et prendre une prépa permet d’avoir une structure.

  •  Avez-vous rencontré des difficultés ?

Lou-Anne : Principalement des difficultés liées au sommeil parce qu’effectivement en PACES il y a énormément de travail personnel à fournir. Et j’avais tendance à culpabiliser lorsque que je n’avais pas terminé mon chapitre ou que je n’étais pas tout à fait au point sur ce que j’avais appris dans la journée. Ce qui provoquait des insomnies et j’avais beaucoup de stress et beaucoup de temps de sommeil perdu.

Romain : Le fameux coup de blues tout simplement. Celui où vous vous demandez : « Qu’est-ce que je fais là ? Pourquoi je fais ça ? » Il y a quand même des gens qui sont là pour vous aider, pour vous sortir de ça. Je pourrai dire aussi un petit peu le stress avant les concours.

  • Y a-t-il une forme de compétition entre élèves ?

Lou-Anne : Alors, je ne parlerai pas de compétition à proprement parler. Par contre, il est vrai que quand un autre élève avait une meilleure note que d’autres à une conférence, cela nous poussait à revoir les cours et à donner le meilleur de nous-même pour savoir répondre aux questions dont on avait pas la réponse quand elles nous ont été posées.

Romain : On va chercher à toujours avoir mieux dans nos résultats et en fait, c’est une sorte de compétition qui va vous permettre de vous tirer vers le haut et je qualifierai ça d’entraide.

  • Que vous a apporté cette prépa ?

Lou-Anne : Surtout beaucoup de soutien de la part de toute l’équipe. Et je pense que c’est de cela dont j’avais le plus besoin pour ma PACES. On sent vraiment qu’on nous pousse derrière, on a toujours quelqu’un à qui parler. Les QCM sont très en accord avec les cours dispensés par la faculté donc c’est très bien pour s’entraîner et sur vraiment tous les cours, tous les petits détails donc ça nous prépare vraiment bien à tout ce qui peut tomber le jour du concours.

Romain : Une capacité de travail assez importante et un bon mental parce que cette année n’est pas facile à passer.

  •  Comment se passe la relation élèves/professeurs ?

Lou-Anne : Les autres élèves, les tuteurs étaient vraiment très présents, ils venaient travailler aussi leurs examens vu que ce sont des élèves en années supérieures. Mais je pense que la plupart du temps, ils venaient uniquement pour nous voir et nous soutenir. Donc c’est vraiment des moments de convivialité tout en se motivant les uns les autres pour travailler. C’est vraiment des moments très importants dans la PACES.

Romain : Le suivi pédagogique par les parrains, par les tuteurs est juste génial. Les tuteurs sont là en permanence pour vous, au moins par message pour répondre à votre petite question qui va vous tarauder toute la nuit. Les parrains et marraines sont là pour vous réconforter si vous n’allez pas bien, ce fameux coup de blues, pour vous aider dans vos rythmes de travail. Je me suis senti très accompagné durant cette année.

  • Un conseil pour les futurs étudiants ?

Romain : La motivation tout simplement parce que c’est celle qui va vous permettre de tous les matins vous lever. C’est celle qui vous fera avancer les jours où vous n’en pouvez plus.

Lou-Anne : N’oubliez pas qu’il faut rester motivé tout au long de l’année. On m’a répété souvent que la motivation c’est 50-60% de la réussite de votre année. Et je pense que c’est vraiment le cas, voir même plus. C’est ce qui vous permet de rester motivé, de travailler même quand vous en avez marre. Il faut toujours garder en objectif que même si c’est dur, c’est le plus beau métier du monde que vous visez et puis, c’est votre vie, c’est vous qui décidez donc allez y sans hésitation.

Pour en savoir plus

Consulter la vidéo de témoignages de Romain et Lou-Anne sur la prépa PACES

La prépa PACES 

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux: FacebookInstagramTwitter et Linkedin.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire S'inscrire