Témoignage d’Alexeline G. en Prépa Infirmier à Poitiers – promo 2017/2018

Quelle formation avez-vous fait et dans quelle ville ?

Préparation concours infirmier à Poitiers

 

Pourquoi avoir choisi le secteur paramédical ?

J’ai choisi le secteur paramédical car j’adore le contact avec les autres, les échanges, l’écoute et tout cela dans un métier médical (avec des soins physiques et soins mentaux), ou je peux avoir des responsabilités et ou je peux évoluer. De plus le métier d’infirmière nous permet en tant que futur soignant de pouvoir changer de milieu (solaire, hôpital, EHPAD, psychiatrie…) et de rencontrer des patients différents (âge, religion, handicap…). Pour conclure je pense que c’est un secteur très enrichissant.

 

Pourquoi avoir choisi cette formation à l’IRSS ?

J’ai choisi cette formation a l’IRSS car j’ai travaillé pendant 2 ans, et je me voyais pas du tout reprendre un cycle scolaire de 3 ans alors que j’étais plus adapter au rythme scolaire. De plus j’avais déjà passé 3 concours avant et j’avais des lacunes en culture sanitaire et social et je ne savais pas vraiment comment m’entraîner toute seule. De plus il y a 5 semaines de stages pendant la formation et je savais que j’allais être bien confronter au métier d’infirmier et que cela allait ou non confirmer mon projet professionnel.

 

Quels sont les + d’une formation à l’IRSS ?

  • Les professeurs qui sont très accessibles et qui savent tous de quoi ils parlent.
  • Les 5 semaines de stages sont très importantes car elles permettent vraiment de se rendre compte que ce métier est fait pour nous (ou pas) et cela nous aide également à l’oral (permet de se rendre compte du métier avec des exemples concrets et vécues).
  • Les concours blancs tous les 15 jours, car on se sent bien préparé pour les vrais concours

 

Quels souvenirs en garderez-vous ?

Un bon souvenir, je suis prête à revenir l’année prochaine lors des journées portes ouvertes pour parler de la formation ainsi que de mon expérience en tant qu’élève à l’IRSS

 

Quels sont vos conseils pour les futurs candidats ?

Qu’il ne faut rien lâcher, car il y a une période un peu difficile, on a l’impression de stagner (au niveau des notes) ou de refaire tout le temps la même chose (test psychotechnique), mais finalement il faut continuer de travailler car cela se voit par la suite dans les résultats. De plus, on peut compter les uns sur les autres pour se remonter le moral (nos ami(e)s et/ou enseignants), on n’est jamais seul(e) dans cette école.

S'inscrire S'inscrire