Témoignage de Clara en prépa Orthophoniste à Nantes

J’ai obtenu un bac S en 2016 avant d’entrer à l’université en licence d’histoire. Même si j’ai validé cette première année, j’ai décidé d’aller vers le projet que j’avais en tête depuis un moment : l’orthophonie….

Il a donc fallu se renseigner sur les prépas. J’avais le choix sur toute la Métropole !  J’ai fouillé sur les forums, sur Facebook, un peu partout et le nom d’une prépa revenait en permanence : IRSS. J’ai passé des entretiens dans d’autres écoles mais j’ai été admise à IRSS et c’est celle-ci qui m’a paru la plus sérieuse.

Mes parents et moi-même avons fait le choix de Nantes. Il y a un aéroport et ma mère voulait pouvoir venir plus facilement pour me rendre visite… (rires)

Je n’ai pas eu de problème d’adaptation : la charge de travail ne m’a pas semblé insurmontable et les profs étaient là pour nous accompagner. Le seul problème : l’organisation. C’est la première fois que je devais gérer le quotidien (linge, repas, ménage…) et, en cumul les cours intenses dispensés en prépa, il m’est arrivé de me retrouver débordée… J’ai toujours été dans un cocon familial ; là, il a fallu se débrouiller seule. Mais j’ai appris ! Maintenant j’ai gagné en autonomie. Je ne suis pas rentrée à Noël mais mes parents sont venus en décembre.  Heureusement nous avons des moyens de communication, dont Skype ou Facetime… surtout pour mes parents ! Les familles antillaises sont très protectrices et je dois envoyer des messages tous les jours : ma mère risque autrement d’appeler la gendarmerie (rires) !

J’ai adoré ma prépa et si je ne décroche pas mon concours cette année, je redoublerai à IRSS. J’irai au bout pour réaliser mon projet !

S'inscrire S'inscrire