Témoignage de Jeanne – Prépa infirmier

Bonjour Jeanne, pourquoi avoir choisi IRSS ?

Tout d’abord j’ai choisi de faire une prépa car je sortais de PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé) et que je ne voulais pas me retrouver seule face à mon travail une année de plus. J’avais besoin de retrouver l’ambiance d’une classe ainsi que de mettre toutes les chances de mon côté pour réussir le concours d’entrée en IFSI.
Il s’est trouvé qu’une personne de mon entourage était passée par IRSS l’année précédente et me l’a conseillé. Je me suis donc inscrite en juillet 2015.

Que retenez-vous de votre année prépa IFSI à IRSS de Nantes

Cette année m’a permis de consolider mon projet professionnel à l’aide des stages d’observation (chirurgie vasculaire, infirmière scolaire et infirmière sapeur-pompier) ainsi qu’au travers des discussions que j’ai pu avoir avec certains de mes formateurs qui furent d’un grand soutien.

Quel est votre meilleur souvenir ?

Le fait d’avoir pu discuter longuement avec plusieurs de mes formateurs m’a permis de prendre confiance en moi ce qui m’a aidé à réussir mes oraux.

Recommanderiez-vous IRSS à votre entourage ?

C’est déjà fait !

Combien de concours avez-vous passés ? Lesquels ?

J’ai passé 5 concours : Nantes CHU, Rennes CHU, Bordeaux CHU La Rochelle CH et la Croix Rouge de Rezé.

Combien en avez-vous obtenu ?

Je les ai tous obtenus sur liste principale avec de beaux classements : 2ème/2500 à Bordeaux, 4ème à la Croix Rouge et 14ème à La Rochelle.

Parlez-nous des concours IFSI (écrit + oral) ?

Les concours IFSI se déroulent en 2 temps : une première partie écrite au mois de mars qui consiste en une épreuve de tests psychotechniques (logique, calcul mental) et une épreuve de culture générale sanitaire et sociale ; puis une 2ème partie orale (si on a obtenu la moyenne aux écrits). Cette partie orale comporte un exposé de culture générale sanitaire et social puis un entretien de motivation auprès de 2 cadres de santé et d’un(e) psychologue.

Dans quel état d’esprit, de fatigue, de stress étiez-vous ?

Lorsque l’on a vécu 2 années de PACES, on a appris à gérer son stress des examens. Cependant, il a quand même un peu pointé le bout de son nez la veille des oraux.
J’étais plutôt confiante pour les concours même si l’échec était possible.

Aujourd’hui, où en êtes-vous ?

Je m’apprête à intégrer l’IFSI du CHU de Nantes, plus motivée que jamais pour devenir infirmière et découvrir les nombreuses facettes de cette profession !

S'inscrire S'inscrire