Témoignage de Marie S. en prépa Orthophoniste à Nantes

Je viens de la région Provence-Alpes-Côte-D’azur, d’un petit village situé à côté de Marseille. Après mon baccalauréat, j’ai fait un an d’art appliqué avant de me rendre compte que mon véritable projet était ailleurs : l’orthophonie ! J’ai donc bifurqué pour faire un an de prépa à Toulouse, puis à Marseille. Malheureusement je n’ai rien obtenu au terme de ces deux années. Là, j’ai décidé de ne pas laisser tomber. Mes parents m’ont poussé à persévérer, mais cette fois en intégrant une prépa qui me permettrait de donner le meilleur de moi-même. Je recherchai une prépa spéciale pour les des profils comme le mien, un dispositif qui me permettrait d’aller à l’essentiel tout en comblant les lacunes que je continuais à traîner…  J’ai parlé avec des candidates sur les lieux de concours : à chaque fois, celles qui venaient de l’IRSS me décrivait leur prépa comme « géniale ». Je connaissais de réputation : sur les forums, l’IRSS a la cote…

J’étais prête à bouger : j’ai donc déposé un dossier de candidature et j’ai été acceptée. Le « dépaysement » n’a pas été un problème : je suis de nature très sociable, capable de m’adapter à tous les environnements. Je ne suis rentrée que durant les vacances (une semaine à la toussaint, deux à Noël, une en février) et cela ne m’a pas pesé. Il faut dire qu’il y a une super dynamique au sein de la prépa, une formidable complicité entre les étudiants et d’excellents rapports avec les enseignants. Tout cet aspect humain, chaleureux, nous aide à tenir le coup dans les petits moments de doute, dès qu’on se sent en difficultés.

A côté de ça les contenus sont solides ! les concours blancs toutes les semaines sont très bien faits, on travaille toutes les annales avec des corrigés pointus. On est guidés dans notre travail par des équipes enseignantes vraiment calées. Je suis enfin admise en école :  l’IRSS m’a permis de réaliser les progrès nécessaires pour réussir mon projet !

S'inscrire S'inscrire