Témoignage de Pauline – Prépa PACES IRSS – Major des élèves qui ont intégré l’école kiné de nantes

Bonjour Pauline, pourquoi avoir choisi IRSS ?

J’ai choisi de faire une prépa en plus des cours de mon année de PACES pour me rassurer et m’aider à travailler vu la quantité importante de cours. J’ai opté pour la prépa IRSS car j’ai eu de bons échos de la prépa IRSS pour les concours paramédicaux à Cholet.

Que retenez-vous de votre prépa à IRSS Nantes ?

La prépa PACES m’a permis de m’entrainer sur toutes les matières y compris celles qui paraissent moins importantes. L’entrainement régulier (qu’il s’agisse de théorie pure ou d’application) fait selon moi la différence avec les autres étudiants qui consacrent davantage leur temps à réviser seulement le cours.

Les professeurs de l’IRSS sont également très à l’écoute et répondent à vos questions même hors temps de cours par mail par exemple.

Quel est votre meilleur souvenir ?

Les bons moments, outre les petits gouters lors des révisions, sont les rendez-vous avec le parrain où il entend vos questions et vous conseille. Ce qui est appréciable également c’est lorsque dans un cours vous vous rendez compte que vous avez bien compris et que le temps passé à apprendre une matière a été bénéfique.

Quels sont selon vous les points forts d’IRSS ?

☒ Entraînement

☒ Proximité

Recommanderiez-vous IRSS à votre entourage, pourquoi ?

Je recommanderai IRSS aux jeunes qui souhaitent faire PACES car cette prépa permet un bon accompagnement tant sur le plan scolaire que moral. Choisir de faire la prépa PACES dès la première année de PACES est faisable mais dépend de chacun. Pour que les entraînements de la prépa soient bénéfiques, il faut bien apprendre son cours au fur et à mesure pour ne pas se laisser déborder et avoir l’impression d’être perdu lors des cours le soir.

IRSS est à l’écoute et notamment en concertation avec les étudiants pour mettre en place les dates des concours blancs pour qu’ils soient bénéfiques et n’empêchent pas la progression dans l’apprentissage des matières.

Parlez-nous du concours PACES ?

Le concours PACES se déroule en deux temps, le premier a lieu en décembre et le second en mai, ils présentent tous deux des matières différentes. La presque totalité des épreuves se déroule sous forme de QCM (Questions à Choix Multiples) ou de QIM (Questions à Items Multiples), à l’exception d’une petite épreuve d’étymologie qui est rédactionnelle (seulement quelques mots à écrire).

A l’issue du 1er concours de décembre et de vos résultats, vous pourrez choisir les filières que vous souhaitez présenter au concours de mai. Vous avez le choix entre Kinésithérapie, Médecine, Pharmacie, Odontologie et Maïeutique, vous pouvez en présenter un seul ou plusieurs.

……

La préparation au concours est très importante et les concours blancs sont bien car ils donnent l’occasion de s’avancer dans les révisions et nous obligent à tout réviser bien avant le « vrai concours ». Une fois l’ensemble des cours bien appris, j’ai beaucoup fait d’annales pour m’entrainer.

Pour le concours, j’ai pris une chambre à l’hôtel, avec ma maman, tout près de la Beaujoire pour ne pas avoir à me soucier de la route et des bouchons le matin. Il était important pour moi d’être avec ma maman pour me rassurer et s’occuper des repas par exemple afin de me laisser réviser mes dernières fiches avec moins de stress.

Dans quel état d’esprit, de fatigue, de stress étiez-vous ?

  • Durant l’année :

Durant cette année, le stress était permanent car la peur de ne pas y arriver était toujours présente même avec de bons résultats aux colles et concours blancs du tutorat. La fatigue est présente mais en gardant un bon rythme, on passe outre.

 

  • Pendant le concours :

Pour les deux concours, j’avais beaucoup de stress avant la première épreuve. Puis une fois les épreuves commencées, et plutôt bien passées, il disparaissait. Pendant les deux jours de concours de chaque période je relisais des fiches le soir mais je m’arrêtais pour garder un temps de sommeil suffisant pour être en forme.

Avez-vous des conseils à donner aux futurs étudiants qui passeront le concours ?

Tout d’abord, il faut se dire que c’est possible en un an. Il faut être courageux et se motiver à se lever assez tôt tous les week-ends pour se mettre à travailler. Il faut continuer d’avoir une bonne hygiène et de bien manger, les repas me permettaient de faire une pause.

Si vous pouvez continuer une activité sportive ou autre faites-le pour décompresser de la semaine, pour ma part j’ai continué le Basket Ball toute l’année. Le soutien de la famille et des amis est important. Certes pendant cette année, vous les verrez moins souvent mais vous pouvez vous octroyez quelques pauses si vous pensez que vous ne vous « en voudrez pas » par la suite.

Je conseille de réviser et d’apprendre les cours vus le matin dans l’après-midi et le soir. Pour ma part, je révisais tous les cours sur la matière de la colle du vendredi (du tutorat) pendant le week-end et les soirs de la semaine. N’attendez pas le dernier moment pour réviser toutes les matières avant le concours blanc mais répartissez les un peu chaque soir, à l’avance.

Aujourd’hui, Où en êtes-vous ?

Aujourd’hui j’ai passé le concours kinésithérapie et médecine en tant que primante. Aux premiers résultats, je suis classée pour les deux concours, 13ème en kiné (NDLR : finalement Pauline intégrera major, les 12 autres choisissant une autre option que kiné) et 20ème en médecine. J’ai choisi de prendre kinésithérapie, j’irai donc à l’école de kiné de St Sébastien-sur-Loire l’année prochaine. Je remercie particulièrement Zoé, ma marraine à IRSS dont l’humour a su à la fois nous relaxer, nous faire prendre confiance en nous et répondre à nos questions.

S'inscrire S'inscrire