Les étudiants d’IRSS se mobilisent pour venir en aide aux migrants de Calais !

Dans le cadre de leur classe préparatoire aux métiers du social, 8 élèves d’IRSS Rennes ont formé un groupe avec un but commun : aider les migrants de Calais.

 

  • Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans ce projet ?

La principale motivation pour ce projet a été de défendre la cause des personnes migrantes dans le besoin, un vrai sujet d’actualité. Nous avons fait des recherches sur les migrants de Calais, leurs besoins et les conditions de leur accueil. Ils sont en grande précarité. Nous tourner vers ces publics nous a semblé évident. Par ailleurs nous avions des idées pour apporter notre aide.

 

  • Justement, comment s’organise cette prise en charge ?

 Le projet se fait en partenariat avec l’association Utopia 56 qui organise du bénévolat humanitaire auprès des migrants. Nous les avons contactés par mail, téléphone et SMS pour voir avec eux si notre projet les intéressait, si nous pouvions arriver sur une collaboration et agir au nom de leur association durant toute la durée de réalisation de notre projet.

Suite à cela, nous avons défini les modalités de partenariat qui est de prendre en charge la collecte des vêtements. Une fois par mois, une benne est mise à disposition pour que nous puissions y mettre les vêtements récoltés. Ainsi, Utopia 56 se chargera de les envoyer à Calais.

À ce jour, nous avons réussi à récolter des vêtements par l’intermédiaire des différentes sensibilisations que nous avons effectuées dans notre établissement (flyers et affiches) et également au sein de notre entourage. La prochaine étape est de donner les vêtements à Utopia 56 et de nous rendre nous-mêmes à Calais.

 

  • Que vous a apporté ce projet ?

Ce projet nous donne une réalité du terrain car jusque-là nous avions une vision idéaliste du métier des travailleurs sociaux. Il nous a apporté l’esprit d’équipe grâce au travail de groupe. Ensemble, nous avons pu trouver des idées afin de faire avancer le projet. Nous nous sommes repartis les tâches pour être le plus productif possible. On a réussi à faire face à des désaccords, ce qui nous est formateur pour notre futur travail dans le milieu du social. Cela nous a aussi permis d’approfondir notre connaissance sur le public des réfugiés.

Notre dernier objectif est d’aller à Calais à la fin du mois de janvier. Ce déplacement aura pour but de réaliser une exposition de photos et de communiquer sur la cause des migrants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire S'inscrire

Pendant cette période, vous pouvez nous contacter par mail, ou par téléphone de 9h à 13h et de 13h30 à 16h.