Comment être en corrélation avec le marché du travail dans le domaine du sportbusiness ?

Le leitmotiv de ce Bachelor en Management du Sport : l'employabilité

Le programme de ce Bachelor est évolutif.

Comment ? En prenant compte les attentes et observations des besoins en compétences des professionnels du sport business réunis dans un Comité de Pilotage.
Différents types de structures y sont représentées pour connaître leurs besoins opérationnels en termes de compétences que ce soit en fédération, en association, en entreprise de distribution spécialisée, en média… une fois par semestre, le Comité analysera le programme, formulera des préconisations et des suggestions que le Comité pédagogique intégrera dans le parcours, en évolution constante. Ce Bachelor est en phase avec la réalité du terrain, en ne visant pas un métier (car beaucoup d’entre eux seront nouveaux) mais bien à des compétences nécessaires et demandées sur le terrain.

Quel est le programme de ce Bachelor en Management du Sport ?

10 modules proposés (Management, économie, droit, finance, marketing, communication notamment).
En plus des fondamentaux (plus de 1200 heures de cours avec 450 heures de face à face pédagogique, une référence dans le secteur), le Bachelor proposera aussi des matières atypiques. Illustration : 135 heures de développement personnel vouées à définir un projet professionnel efficace, à le présenter aux futurs recruteurs et à se tisser un réseau. On touche là à l’essence même du concept : optimiser l'employabilité.

En mode projets tout au long de leur cursus, les diplômés se destineront dans la foulée à un emploi dans la distribution spécialisée (directeur(trice) de magasin, chef de rayon, etc.), en collectivité locale ou structure privée (responsable de projets sportifs, responsable des équipements sportifs, etc.), chez un équipementier (responsable commercial(e), chef de produit, etc.) ou encore en communication, évènementiel et marketing (responsable marketing, chargé(e) de partenariat, chargé(e) de communication, etc).

Photo, de la promotion 2019-2020-année 1 de Nantes avec lors d’une compétition avec le NRMV.

Développer une pédagogie active en privilégiant le travail en mode projet.

Travailler sur des projets est le meilleur moyen d’appréhender la réalité du terrain. Les étudiants sont mis en situation sur des projets réels ou fictifs : créations complètes de projets, réalisations de missions concrètes sur des projets existants, travail de recherche pour alimenter les dossiers, présentations powerpoint à préparer etc.

Travailler en mode projet : quels en sont les objectifs ? 

L’objectif de ce type de pédagogie active est de s’assurer que les étudiants auront, dès la première année, développé des compétences opérationnelles qui leur seront utiles sur leur stage et qui leur permettront de se démarquer en étant déjà suffisamment autonomes pour prendre en charge des projets réels.

Travailler en mode projets : quels en sont les avantages ? 

L’avantage pour les étudiants c’est qu’ils ont très vite les bons réflexes et développent rapidement des savoir-faire et des savoir-être capitaux dans le monde du travail. Dès la première année, ils sauront comment calculer un budget, comment démarcher des partenaires ou des prestataires, comment organiser la logistique d’un événement, comment analyser un produit et comment le vendre, comment se présenter professionnellement et présenter un projet pour convaincre.

Je remplis la fiche de candidature en ligne. 
Vous pouvez suivre l’actualité sur nos différents réseaux : Facebook, Instagram Linkedin et Twitter.

[📞] 02.41.62.19.97
[📨] contact@bbms.fr

L’équipe du Bachelor en Management du Sport IRSS-ESSCA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire S'inscrire