Nos écoles | S’inscrire | Nous contacter

Comment financer votre formation ?

Salarié, demandeur d'emploi, étudiant, en fonction de votre statut, il existe de nombreux acteurs susceptibles de vous aider dans le financement de votre formation.

Quel financement est possible pour votre prépa/formation ?

Avant la mise en œuvre de votre parcours de formation, il est important de clarifier votre situation personnelle et/ou professionnelle, votre statut, vos droits, ainsi que la pertinence de votre projet.

Le but de cette réflexion est :
  • de pouvoir vous orienter vers les bons acteurs qui seront en mesure de vous accompagner en amont de votre cursus
  • de pouvoir vous proposer les dispositifs appropriés à votre situation.

Financement de votre formation professionnelle
pour les salarié(e)s

La reconversion ou promotion par alternance (Pro-A) (ex période de professionnalisation) 

Le Compte Personnel de Formation (CPF) – secteur privé (ex DIF) 

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP) permet aux salariés, de s’absenter de leur poste de travail pour suivre une formation certifiante pendant ou en dehors de leur temps de travail en vue de changer de métier ou de profession.

Avec le dispositif PTP, la formation est donc financée et le salaire maintenu.

Pour faire le point sur votre situation professionnelle et pour définir votre projet d’évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d’activité…), vous pouvez vous faire accompagner par un Conseiller en Evolution Professionnelle.

Financement de votre formation professionnelle
pour les demandeur(se)s d'emploi

  • Offre collective certifiante du Conseil Régional :
    consulter le Programme Régional de Formation professionnelle de votre Région (PRF) référencé sur le réseau des CARIF OREF.
  • L’AIRE (Aide Individuelle Régionale vers l’Emploi) de votre Région.

Pour faire le point sur votre situation professionnelle et pour définir votre projet d’évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d’activité…), vous pouvez vous faire accompagner par un Conseiller en Evolution Professionnelle.

Le Compte Personnel de Formation (CPF) – secteur privé (ex DIF) 

Dans le cadre de leur projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE), Pôle Emploi permet aux demandeurs d’emploi de suivre une formation mobilisant différents dispositifs :

Pour les contrats de professionnalisation conclus entre le 1er novembre 2021 et le 31 décembre  2022, une nouvelle aide, d’un montant de 8 000 € maximum, est accordée aux employeurs qui recrutent des demandeurs d'emploi de longue durée.

En savoir plus sur les conditions requises : www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15297

 

Attention, le délai de traitement de votre dossier peut prendre jusqu’à 3 semaines, il est donc important d’anticiper votre demande de financement.​

Financement de votre formation professionnelle
pour les jeunes étudiant(e)s

IRSS est partenaire de la Société Générale.


Découvrez dans ce document pdf, les offres proposées par la Société Générale pour l’ouverture d’un compte, un prêt étudiant et pour vous aider dans vos projets personnels. 

Ce dispositif de financement de formation est cumulable avec les Aides Région, Pôle Emploi ou CPF.
Pour plus d’informations et connaître les conditions, consulter le site du dispositif SESAME.

IRSS est en mesure d’accueillir ses apprentis en contrat d’apprentissage dans ses formations :

 

  • BPJEPS AF, APT et AAN
  • CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance
  • Secrétaire Médical(e)

Conditions d’accès :

  • Être âgé de 16 à 29 ans révolus
  • Pas de condition d’âge pour les personnes reconnues travailleur handicapé
  • Être de nationalité française ou étrangère (y compris hors UE)
  • Avoir ou non des qualifications/diplômes

Pour en savoir plus : irss.fr/contrat-apprentissage

Dans le cadre de votre insertion professionnelle ou de votre retour à l’emploi, vous pouvez conclure un Contrat de Professionnalisation avec un employeur du secteur privé dans le cadre de votre alternance.

 

Conditions d’accès :

  • Jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus afin de compléter leur formation initiale
  • Demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus.
  • Bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH)
  • Personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé (contrat unique d’insertion – CUI)