Le projet citoyen en prépa travail social à IRSS : une immersion dans la réalité sociale

Depuis 3 ans, les étudiants d’IRSS qui préparent les concours d’Éducateur Spécialisé, Éducateur de Jeunes Enfants, Assistant de Service Social, Moniteur-Éducateur ou Accompagnant Éducatif et Social doivent réaliser, dans le cadre de leur cursus préparatoire au concours, un « projet citoyen ». Véritable immersion dans la réalité sociale, le « projet » apporte autant aux étudiants qui le réalisent qu’aux personnes ou associations qui en bénéficient.

 Le projet citoyen, qu’est-ce que c’est ?

Encadrés par des enseignants d’IRSS et des tuteurs (soit des étudiants en école de travail social, soit des professionnels), les étudiants qui préparent l’entrée en école de travail social sont amenés à réaliser une action, forcément à caractère social, au cours de l’année.

À raison de 2 heures par semaine (dont une en autonomie), ils doivent concevoir, élaborer, planifier et organiser une action avant de la manifester de manière concrète sur le terrain.

L’objectif est multiple : il s’agit d’amener les étudiants à devenirs acteurs sur un territoire, à contribuer, concrètement, à l’élaboration d’un projet tourné vers les autres.  Qu’il s’appuie sur une association existante ou qu’il crée sa propre structure, l’étudiant est amené à s’interroger sur un projet, à le concevoir par écrit, à rechercher des partenaires pour son élaboration, à le mettre en œuvre malgré les nombreux problèmes (financiers, humains, juridiques…) qui ne manquent pas de se poser.

Des projets diversifiés mais toujours tournés vers les autres

Formateur à plus d’un titre, le projet citoyen amorce aussi de précieux partenariats avec le monde associatif, culturel et social. Les actions réalisées ne sont pas de simples « jeux de rôle », des projets « virtuels » : il s’agit bel et bien de réalisations qui contribuent, à leur modeste mesure, à « bouger » le monde, à transformer le réel. Parmi les multiples projets engagés en 2017-2018, on peut citer les expériences humanitaires internationales vers la Syrie , des projets caritatifs tournés l’Ukraine, le Burkina Faso , ou la Birmanie à travers un concert  organisé pour les enfants Rohingyas . Les étudiants ont aussi engagé des actions sociales tournées vers les territoires : une rencontre intergénérationnelle pour les prépas Sociales d’IRSS Cholet , une action en faveur des migrants de Calais ou une mobilisation sur la question du handicap . On pourrait multiplier les exemples : ils sont légion !

Plus qu’une préparation : une « pré-qualification »

L’objectif final du projet citoyen reste évidemment de s’appuyer sur cette expérience pour décrocher un concours. Mais au-delà de cette nécessité, l’engagement citoyen apporte aux étudiants des éléments essentiels pour leurs futures études et leur futur métier : l’élaboration d’un projet et d’objectifs en réunion d’équipe, la recherche de partenaires, les rendez-vous institutionnels, la communication, la mise en place des moyens matériels et humains, l’organisation de terrain, la gestion des fonds et des moyens techniques, le bilan… autant de démarches qui immergent les étudiants dans les tâches qu’ils auront à réaliser en école et dans le monde professionnel. Plus qu’une « préparation », la formation en travail social dispensée à IRSS s’impose comme une « pré-qualification ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire S'inscrire