Rencontre avec Marc Gicquel, ambassadeur de l’Open Blot Rennes !

Deux étudiants en Bachelor Management du Sport à l’IRSS Rennes ont rencontré et interviewé Marc Gicquel, ambassadeur de l’Open Blot Rennes et ancien tennisman professionnel.


Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

« Marc Gicquel, j’ai 45 ans, ancien joueur de tennis professionnel. Je suis allé sur le circuit professionnel pendant une douzaine d’années. J’ai d’ailleurs été 37e mondiale en simple et 38e en double.

À la fin de ma carrière, je suis devenu entraîneur au sein de la All In Tennis Academy pendant 8 ans. À partir de fin septembre 2022, je vais entraîner au tennis club de Paris ».

Quel est votre rôle au sein de l’Open Blot Rennes ? 

« Je suis ambassadeur. Je fais la relation entre les joueurs et le tournoi, je réponds notamment aux différentes demandes des joueurs, par exemple, les jours sur lesquels ils souhaitent jouer, réserver les courts d’entraînement. L’objectif principal étant de mettre les joueurs dans les meilleures conditions possibles ».

Une journée type dans la peau de Marc Gicquel ?

« Mes journées à l’Open Blot Rennes ne sont jamais complètement identiques. J’arrive au tournoi vers 9 h. Par exemple aujourd’hui, j’ai rencontré des écoles pendant une demi-heure pour répondre aux questions ou signer des autographes. Ensuite, j’ai pris la direction du Colombier à Rennes avec Hugo Grenier pour échanger quelques balles sur un mini-terrain de 13 h à 14 h. J’ai eu une interview avec vous les élèves de l’IRSS avant d’enchaîner sur un plateau TV et de retourner à la rencontre des scolaires. Tout au long de la journée, je peux également avoir des sollicitations de l’organisation ».

Pourquoi vouloir continuer sa carrière dans le monde du tennis ?

« Tout simplement la passion ! Ça fait quasiment 38 ans que je joue au tennis. Je ne me voyais travailler que dans ce milieu-là .

J’ai une réelle volonté d’enseigner le tennis pour transmettre mon savoir-faire et éviter aux jeunes de réaliser les mêmes erreurs que j’ai pu faire grâce à mon expérience ».

Qu’est-ce qu’il vous manque le plus du quotidien de joueur de tennis professionnel ?

« Le plus gros manque, c’est d’être maître de son destin, l’adrénaline de jouer chaque point. Les émotions qu’un joueur de tennis peut ressentir sont complètement différentes de celles qu’un entraîneur peut avoir. Il y a aussi le spectacle sur le terrain, car j’étais un joueur de caractère avec un fort tempérament.

En étant toujours présent dans le milieu du tennis, je ne ressens pas de manque profond notamment grâce aux émotions que peuvent faire vivre les joueurs. Par exemple, avec la paire Herbert — Mahut en Australie où on a vécu des émotions fortes notamment lorsqu’ils ont gagné en quart. J’avais les larmes aux yeux. »

Quel regard portez-vous sur le développement de l’Open Blot Rennes ?

« Depuis que j’ai participé à l’Open Blot Rennes, j’ai vu une réelle évolution au niveau des infrastructures. Je sens aussi que l’équipe qui organise le tournoi est vraiment impliquée pour faire grandir le tournoi. Je me réjouis du court central, des animations mises en place, du public de plus en plus nombreux. Cela récompense une belle organisation avec un plateau sportif attractif en ayant des joueurs reconnus comme Gasquet et Murray l’année passée ou même cette année avec Thiem ».

Quel est le joueur à suivre durant le tournoi ?

« Benoit Paire est un joueur surprenant, il partage énormément de sa personne en dehors du tournoi. Il a son caractère, son tempérament sur le terrain, on aime ou pas, mais en dehors, il est très accessible, il dégage beaucoup de joies, il est très généreux, il est proche de tout le monde. Il sait mettre en confiance, il fait des soirées partenaires, il est très impliqué dans le tournoi ce qui reflète le fait que ce soit une superbe personne ».

Quel est le plus que les étudiants de l’IRSS peuvent apporter pendant l’Open ?

« Sans bénévoles, le tournoi ne pourrait pas exister, les étudiants font vivre le tournoi. Nous n’avons pas besoin seulement des partenaires pour faire vivre le tournoi, nous avons aussi besoin des bénévoles pour assembler chaque pièce du puzzle vers la réussite.

Les étudiants font partie de la réussite du tournoi comme chaque personne présente sur le tournoi ».

Quels conseils avez-vous à donner pour les personnes souhaitant évoluer dans le monde du sport ?

« Je conseille d’apprendre aux côtés des meilleurs en participant à des événements, en réalisant des stages. Il est essentiel de vivre le sport de l’intérieur pour savoir si le monde du sport est fait pour nous ».

 

Pour en savoir plus

Bachelor en Management du Sport
Bachelor Sport Business

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux : FacebookInstagramTwitter, TikTok et Linkedin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'inscrire S'inscrire