Interview de Camille BAUDIN, Éducatrice Spécialisée à la Protection de l’Enfance

Aujourd’hui, IRSS Nantes recevait Camille BAUDIN, une éducatrice spécialisée venue faire passer des oraux blancs auprès de nos étudiants inscrits en Année Passerelle Sup Travail Social. Nous l’avons interrogée au terme de son intervention :

  • Camille, pouvez-vous me dire en quelques mots en quoi consiste votre profession ?

Je travaille dans la protection de l’enfance, dans un foyer qui accompagne les mineurs de 4 à 13 ans. C’est un foyer qui est ouvert 7 jours /7 et 24h/24h. J’accompagne des enfants qui sont placés suite à une audience du juge. Ils voient leur(s) parent(s) en visite médiatisée avec un éducateur présent ; ou en hébergement là où l’on n’assiste pas – comme en week-end par exemple.

On les accompagne dans tout ce qui est la vie quotidienne, la scolarité, le soin. Et puis aussi tout le quotidien d’une vie en fait.

  • Pouvez-vous Camille nous raconter les grandes étapes de votre parcours (de la formation à la structure dans laquelle vous exercez aujourd’hui) ?

Je suis entrée en formation après avoir obtenu  plusieurs concours et j’ai choisi l’école de la Roche-Sur-Yon, à SUP SOCIAL pendant 3 ans.

Pendant ces 3 années j’ai pu faire 3 stages. J’ai eu la chance de pouvoir trouver dans les 3 domaines de l’éducateur spécialisé :

  • Le premier je l’ai fait en insertion avec des adultes, pour les accompagner beaucoup sur de l’administratif (leur trouver un logement par exemple).
  • Ensuite j’ai fait mon 2ème stage en ITEP (Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique), là avec des adolescents de 14 à 21 ans.
  • Et enfin dans une MECS (Maison d’Enfants à Caractère Social) avec des enfants de 4 à 13 ans.
  • Quelles sont les valeurs et les qualités clés qui sont en jeu dans cette profession ?

Tout d’abord l’adaptabilité, d’être positif aussi, optimiste (je pense que c’est important dans ce métier). Après bien évidemment le sens de l’écoute, d’être bienveillant, savoir aussi accompagner les personnes.

  • Comment voyez-vous l’avenir du métier d’Educateur Spécialisé ?

Je pense qu’on va en avoir de plus en plus besoin d’éducateurs spécialisés. Je  pense même qu’un jour cela se développera dans les lycées et les collèges. Peut-être un peu aussi pour soutenir l’Education Nationale qui peut parfois être en difficulté face à des jeunes qui ont des troubles du comportement.

Il y a un gros manque de connaissance de ce qu’est notre profession. Parfois cela nous coince aussi dans notre accompagnement des jeunes avec tous les partenaires que l’on peut rencontrer.

  • Quels sont les conseils que vous donneriez à des étudiants qui se lancent dans cette profession ?

De « tenir bon » parce que c’est une formation qui est très compliquée tant du point de vue personnel que professionnel. Cela remue beaucoup de choses donc il faut être très au clair avec le pourquoi on vient faire ce métier et être au clair aussi dans sa situation personnelle.

Je leur conseillerais de faire des stages pour vraiment voir ce qui leur convient, pour ne pas se trouver dans des situations difficiles à gérer par méconnaissance. Donc se connaître un maximum et faire beaucoup d’expériences en lien avec le métier d’éducateur.

Je leur conseillerais de s’accrocher aussi car c’est une formation qui est lourde mais qui est très intéressante !

  • Quand vous dites « lourde » : est-ce que vous pouvez nous préciser Camille ?

C’est surtout au niveau des écrits où il y a beaucoup d’analyse. Ce n’est pas évident, il faut aimer lire, beaucoup lire. C’est lourd aussi car cette formation amène beaucoup de remise en question personnelle.

  • Y’a-t-il quelque chose que vous voudriez ajouter pour nos lecteurs ?

C’est une formation très importante et il faut vraiment en extraire le maximum. C’est aussi un métier que l’on fait par passion. Il faut aussi savoir que c’est un métier qui est compliqué, notamment de « décrocher » quand on est chez soi. Donc il faut vraiment aussi ménager sa vie personnelle. Avoir une vie stable à côté de ce métier – en tous cas en Protection de l’Enfance.

Propos recueillis par Karine DEVAUCHELLE – Coordonnatrice SOCIAL IRSS Nantes

 

Si comme Camille, vous voulez devenir Educateur Spécialisé, rejoignez IRSS et préparez vos sélections dans une école reconnue pour son professionnalisme et ses résultats depuis plus de 30 ans.

 

Pour en savoir plus

La prépa Éducateur spécialisé

Les prépas Sociales d’IRSS 

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux : FacebookInstagramTwitter et Linkedin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire S'inscrire